Thé blanc, un anti âge puissant

THE BLANC: Pour la peau? Pour le collagène et l’élastine? Pour l’acide hyaluronique?

Thé blancLe thé blanc possède une action puissante pour protéger la peau des effets de l’âge.

Thé banc: Meilleur allié de la peau

De nouvelles recherches prouvent qu’il pourrait être judicieux d’opter pour un thé blanc la prochaine fois que vous faites une tasse de thé. En effet, celui-ci réduirait le risque de cancer, mais aussi l’arthrite rhumatoïde et les rides liées à l’âge. Des chercheurs de l’Université de Kingston ont fait équipe avec la société Neal’s Yard Remedies pour tester les propriétés santé de 21 extraits de plantes et d’herbes réputées comme étant des antioxydants. Ils ont découvert qu’effectivement ces plantes avaient quelques bénéfices potentiels mais, surtout, ils ont été intrigués de constater à quel point le thé blanc les surpassait toutes.

Thé blanc: Protège le collagène et l’élastine

Le Professeur Declan Naughton , de l’École des Sciences de la Vie à l’Université de Kingston (Angleterre), dit que la recherche a montré que le thé blanc avait un fort pouvoir anti- vieillissement et des niveaux élevés d’antioxydants qui pourraient prévenir le cancer et les maladies cardiaques . «Nous avons réalisé des tests pour identifier les extraits de plantes qui protègent les protéines structurales de la peau, en particulier l’élastine et le collagène » a t-il expliqué. « L’élastine soutient l’élasticité naturelle de l’organisme, celle-ci aidant au bon fonctionnement des poumons, artères, ligaments et peau. Elle permet également aux tissus de se réparer  après une blessure et elle empêche la peau de s’affaisser avec l’âge. Le collagène est une protéine qui se trouve dans les tissus conjonctifs du corps et il est important pour la peau, la force et l’élasticité. », a-t-il ajouté.

Les résultats ont montré que le thé blanc empêche l’activité des enzymes qui décomposent l’élastine et le collagène et qui conduisent ainsi aux rides liés au vieillissement (1). Ces enzymes, avec les oxydants (radicaux libres), sont associés à des maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde. Le professeur Naughton déclare à ce sujet : « Ces enzymes et oxydants sont des éléments clés des processus normaux de l’organisme. Cependant, dans les états inflammatoires, supprimer les activités de ces composants en excès a été le sujet de décennies de recherche. Nous avons été surpris de trouver une activité aussi importante pour les extraits de thé blanc dans les cinq tests qui ont été effectués ». Le thé blanc et la catéchine EGCG ont été de loin les plus efficaces pour inhiber l’enzyme élastase qui détruit l’élastine. Mais seul l’extrait de thé blanc a pu réussir à inhiber près de 90% de la collagénase, l’enzyme qui agit contre le collagène, avec un score près de 2 fois supérieur à celui du thé vert ! Preuve s’il en est, que le thé blanc est un bien meilleur antioxydant que ce dernier, pourtant bien plus connu…

the blanc elastase

Les chercheurs ont été stupéfaits par les résultats obtenus avec le thé blanc. « Nous avons testé de très petites quantités, beaucoup moins importantes que celles que vous trouveriez dans une tasse », a déclaré le Professeur Naughton , l‘un des plus grands spécialistes des maladies inflammatoires.  » Les premiers indicateurs sont que le thé blanc réduit le risque d’ inflammation caractéristique des rides, de certains cancers et la polyarthrite rhumatoïde. »

Huit des autres plantes et herbes analysées ont également contribué à protéger contre la dégradation de l’élastine et du collagène. Après le thé blanc, le fucus a donné de bons résultats, suivis par des extraits de couperets, de rose, de thé vert, d’angélique, d’anis et de grenade.

Dr Pauline Hili, directrice technique de Neal’s Yard Remedies, a déclaré:

«Nous sommes vraiment enthousiasmés par cette recherche, car elle nous aide à rester innovants et à la pointe des soins naturels pour la peau. »

Mais n’oubliez pas, le meilleur moyen de se prémunir contre les rides reste probablement le soin interne. D’autant que les bénéfices de boire une tasse de thé blanc ne s’arrêtent pas là, et sont au contraire confirmés par une autre étude.

Thé blanc: Empêche la dégradation de l’acide hyaluronique

Le thé blanc à d’autres atouts: il favorise également des taux sains d’acide hyaluronique, une substance hydratante bien connue dans l’univers de la cosmétique et de la chirurgie esthétique et utilisé contre les rides.

Cet acide, tout comme l’élastine et le collagène, est présent dans de nombreux tissus du corps tels que la peau et les articulations, où il agit comme lubrifiant. C’est un des composants majeurs de notre matrice extracellulaire. Plus nous prenons de l’âge, plus sa concentration diminue.

L’enzyme hyaluronidase est la principale responsable de la dégradation des acides hyaluroniques. Elle est activée dans nos tissus par une exposition aux rayons UV mais aussi aux radicaux libres. Autrement dit, cela signifie que plus on arrive à inhiber cette enzyme, plus la peau sera hydratée car plus riche en acide hyaluronique.

Le thé blanc a démontré en être un des plus puissants inhibiteurs (2). En effet, dans une étude, des scientifiques ont voulu comparer l’effet de diverses proanthocyanidines (de très puissants polyphénols antioxydants que l’on retrouve notamment dans l’extrait de pépin de raisin) à des catéchines et les résultats sont les suivants :

the blanc hyaluronidase

Les meilleurs effets ont été obtenus avec l’epicatechine gallate (ECG), une des catéchines présentes en majorité dans le thé blanc. Une inhibition de près de 100% a pu être observée à une concentration inférieure à 1 millimole/L.

Le thé blanc a donc potentiellement un pouvoir d’action anti âge très large, pour protéger notamment la peau. Son mode d’action couvre les principales voies liées à l’apparition des rides. Puisque une tasse de thé blanc contient suffisamment d’actifs pour agir sur ces enzymes, en consommer quotidiennement s’avère une stratégie anti âge de premier choix.

 

Références:

(1) 1.Tamsyn SA Thring, Pauline Hili, Declan P Naughton. Anti-collagenase, anti-elastase and anti-oxidant activities of extracts from 21 plants. BMC Complementary and Alternative Medicine, 2009, 9:27 (4 August 2009)
(2) Tamagawa K, Lizuka S, Ikeda A, Koike H, Naganuma K, Komiyama Y. Inhibitory effect of proanthocyanidins isolated from barley bran on hyaluronidase activity, soybean lipoxigenase activity and complimentry activity. Nippon Shokuhin Kagaku Kogaku Kaishi. 1999;46:521–527

Ce contenu a été publié dans Thé blanc, puissant anti âge, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.